Leadership et Management March 11, 2019

Les DSI au centre de la transformation digitale

- Par Frédérik Barbieux, Independent Trainer

Votre DSI, brille-t-elle avant tout par son excellence technologique, par son efficacité organisationnelle ou par sa maîtrise du facteur humain ? D’ailleurs, lequel de ces 3 axes vous semble aujourd’hui le plus importante à maîtriser ? Cet article peut vous aider à répondre à ces questions.

Changement de posture

Nous constatons tous que le rôle des DSI – Direction des Systèmes d’Information – a fortement changé depuis une dizaine d’années. Certaines entreprises ont même créé des Directions du Digital, ce qui montre que les attentes vis-à-vis des systèmes d’information évoluent.

Au-delà du déploiement d’applications et d’infrastructures servant à véhiculer les informations au sein de l’entreprise, aujourd’hui, les Directions Générales attendent de leur DSI la mise en place de stratégies digitales qui seront des facteurs de différentiation concurrentielle forte.

En effet, avec l’accessibilité facilitée aux nouvelles technologies, les usagers du Digital – dans l’entreprise et également les clients – sont à titre personnel équipés pour interagir massivement avec les systèmes d’information. Ils sont donc aussi demandeurs de services d’information dans leur environnement professionnel qui soient, là aussi, simples, pratiques, utiles, rapides, disponibles, performants, efficaces, voire amusants..

Ainsi, les évolutions continues ou transformationnelles des entreprises s’opèrent bien souvent en simultané avec des changements d’ampleur des systèmes d’information. Le lien de dépendance entre les transformations métiers et les transformations des systèmes d’information dans les entreprises est devenu critique pour l’évolution de ces dernières.

Cette relation impacte directement la mission des DSI, et la criticité de leur rôle dans les entreprises. Les DSI doivent ajuster leur posture pour reconsidérer leurs relations :

  • En interne, le lien entre les DSI et les Directions Métiers doit dépasser la relation de fournisseur de technologies et évoluer vers une inter dépendance permettant une collaboration efficiente.
  • En externe, la multiplicité des choix technologiques, le rythme de leurs évolutions et leur complexité, appellent à reconsidérer la relation de la DSI à la technologie, et le lien avec leurs fournisseurs.  

Pour transformer ces relations, les DSI doivent reconsidérer leur posture, leurs approches ou encore leurs interactions, en un mot, elles doivent se transformer elles-mêmes. Il s’agit ici d’opérer des ajustements culturels forts.

Alors que faire ?

Collaborer

Le terme semble simple et il est pourtant fondamental dans le cadre des évolutions du digital. Le digital facilite la collaboration. La collaboration est aussi l’essence même du digital. Donc la DSI gagnera à être exemplaire sur ce sujet.

En commençant par faire évoluer l’esprit et les pratiques de collaboration en interne, au sein de son équipe, la DSI démontrera ses capacités à vivre et susciter des interactions positives, tant en termes de plaisir que de réussite. Ensuite, elle pourra de la même manière coopérer avec l’ensemble de ses parties-prenantes avec comme objectif visible de contribuer à leur développement.

Ce qui précède vous semble sûrement évident, vous le savez déjà. Nous n’en doutons pas et la question ici n’est pas d’identifier si vous savez quoi faire, la question est uniquement : dans quelle mesure est-ce que vous le faites vraiment ?

Poser les bonnes questions au bon niveau

Dans un second temps, nous pouvons faire évoluer la place de la DSI vis-à-vis de la stratégie de l’entreprise. La DSI est-elle aujourd’hui un support de l’activité, est-elle une source majeure de performance ou encore est-elle un facteur transformationnel ? Doit-elle par ailleurs évoluer sur ce plan ?

Il n’y a pas de réponse a priori à ces questions ; notons simplement que répondre à ces questions n’est pas du ressort de la DSI, seule.

La gouvernance du digital est un sujet clé pour l’ensemble de la direction de l’entreprise et il doit être entre les mains du comité exécutif dans son ensemble. De quelle DSI avez-vous besoin pour réussir les transformations digitales ?

Et n’oublions pas de poser cette question régulièrement, car si transformation il y a, alors les attentes ou les besoins en termes de gouvernance du digital peuvent évoluer en conséquence.

Faire grandir

Un autre moyen de faire changer la DSI de posture est de s’intéresser au développement de chaque membre de son équipe. Comment faites-vous grandir les membres des équipes de la DSI ?

Peut-être avez-vous formé, ou le ferez-vous prochainement, vos équipes sur toutes les technologies digitales essentielles au bon fonctionnement de votre entreprise. Sûrement sont-ils aussi certifiés ITIL, COBIT d’un côté et CAPM, PMP ou Prince2 d’un autre.

Qu’en est-il des compétences relationnelles ou comportementales ? Quel est leur programme de développement dans ces domaines ?

Les équipes de la DSI pourront suivre les évolutions liées à la transformation si elles se développent de manière égale sur les 3 piliers associés : le technique, l’organisationnel et l’humain. Ce dernier pilier est même primordial quand l’objectif est de faire évoluer la posture.

En savoir plus :

- Deux experts impliqués dans de nombreuses transformations liées au digital se sont associés à Krauthammer pour vous proposer un atelier sur le facteur humain dans la transformation digitale. Plus d’information sur son contenu et la prochaine session ici .

- Lire l'article : Les trois piliers de la transformation digitale

Nous sommes impatients d’avoir de vos nouvelles.

Si vous avez la moindre question sur l'un de nos services, nous vous mettrons en relation avec la personne qui pourra vous apporter plus d'informations.

Je souhaite continuer de lire les publications