Leadership et Management December 13, 2016

Comment construire une société «d’intrapreneurs»?

10 conseils pour tirer le meilleur des gens qui vous entourent

Par Susanne Barth, Publications Manager

L’entrepreneuriat est vital pour l’économie car il est source d’emploi, de richesse et de bien-être social. Les jeunes entrepreneurs couronnés de succès de l’industrie technologique suscitent beaucoup d’admiration, surtout ceux qui font fortune en partant de rien. Les qualités entrepreneuriales sont également très appréciées dans certaines organisations, qui cherchent activement des managers et des professionnels animés par un esprit d’entreprise. Certaines sociétés veulent même voir tous leurs employés penser et agir davantage dans cet esprit-là, et ont ajouté l’entrepreneuriat à leurs valeurs d’entreprise.

Cette reconsidération du management provient du fait que les leaders sont conscients qu’ils doivent davantage se concentrer sur l'innovation plutôt que sur l’efficacité. Une étude de l’Université d’économie de Vienne révèle que les 100 entreprises allemandes de taille moyenne les plus importantes réalisent 55 % de leur chiffre d’affaires et 59 % de leurs bénéfices avec des produits qui n’ont pas plus de 3 ans. Alors comment raccourcir les cycles d’innovation au sein des processus et structures bureaucratiques ? Comment traiter avec les hiérarchies et faire en sorte que des actions spéciales et inattendues allant au-delà des rôles spécifiques soient acceptées ? Comment être plus innovant avec encore moins de ressources ? C’est le dilemme auquel les entreprises sont confrontées, et « l’intrapreneuriat » est un concept qui tente de fournir une réponse. En effet, il y a de bonnes raisons d’encourager la pensée « intrapreneuriale » quand on réalise que ce sont des employés qui sont à l’origine de grandes inventions comme le Post-it 3M, Google Earth et l’iPod Apple. En partant du principe que les entreprises dotées d’une culture « intrapreneuriale » peuvent bénéficier d’une plus grande productivité, nous allons examiner comment les entreprises peuvent créer un esprit « intrapreneurial », avec des managers qui agissent comme des stimulateurs. 

Ce que les managers peuvent apprendre des entrepreneurs

Un entrepreneur a une motivation, et assume les risques personnels et financiers car il considère les opportunités plutôt que les limites. Il crée quelque chose d’inattendu en anticipant les tendances et en ayant une bonne intuition en matière de nouveaux produits et services. Dans une précédente interview avec Krauthammer, Arnaud Mourot, Directeur d'Ashoka Europe, a décrit un entrepreneur comme « quelqu’un qui voit les opportunités et qui est assez sûr de lui pour assumer les risques et créer quelque chose sans demander la permission ».

Contrairement aux entrepreneurs, les « intrapreneurs » sont des employés au sein de leur société. Ce sont de fidèles rebelles qui remettent en cause le statu quo et qui se battent pour le changement. Ils entrevoient des opportunités commerciales, sont plus productifs et rentables, et créent une valeur inattendue. Le docteur Franke explique que « l’intrapreneuriat » implique un changement au niveau des cultures d’entreprise. La propriété et la responsabilité, plutôt que la conformité, l’agilité et l’acceptation des risques, sont les nouvelles valeurs, et complètent les systèmes d’établissement de rapports, les descriptions de poste et les mécanismes de contrôle des cultures traditionnelles. Dans son livre “The Shift: The Future of Work is already here”, Lynda Gratton souligne le fait que les employés veulent faire un travail utile et être davantage connectés à l’entreprise. Ainsi, le management peut jouer un rôle majeur dans la création d’une culture
« intrapreneuriale » en introduisant des plateformes de réseautage, en allouant du temps pour de nouveaux projets et en offrant des mesures incitatives pour les employés innovants.

Alors, si vous voulez devenir un influenceur ou même un modèle « d’intrapreneuriat », voici dix types de comportement qui favorisent « l’intrapreneuriat » :

1. Sortez des sentiers battus et soyez visionnaire.  Ne vous en remettez pas à des méthodes ayant déjà fait leurs preuves. Soyez innovants dans la manière dont vous gérez les opportunités commerciales, la concurrence, la pression sur les prix, etc. Transformez la vision en réalité en pensant de façon holistique ! Soyez un modèle de collaboration et évitez l’« égoïsme de service » !

2. Créez des mesures incitatives afin que les employés proposent des idées (concurrence, foires internes, intranet, espace ouvert) et permettez-leur d’accéder aisément à vous-même ou aux autres managers. Lorsque vous constatez qu’un employé possède un fort potentiel intrapreneurial, ne le retenez pas, acceptez qu’il puisse quitter votre équipe.

3. Favorisez un processus décisionnel transparent. Les opportunités d’innovation et de nouvelles possibilités restent trop souvent dissimulées dans la tête des personnes car les structures d’entreprise ne favorisent pas l’innovation. Donnez le feu vert à vos employés et soutenez-les. Soyez ouvert et encouragez chaque personne à proposer des idées si elle en a. Créez de la valeur au sein du personnel !

4. Encouragez les individus à prendre des décisions qui ont un impact sur leur travail. Tenez-les responsables de ce qui se passe après. Si vous voulez que vos employés agissent comme des entrepreneurs, vous devez les traiter comme tels !

5. Accepter les fautes, autrement il est impossible de développer une culture "intrapreneuriale". Acceptez les échecs dans les projets novateurs et développez une sorte de « filet de sécurité » pour les employés innovants afin de réduire leur risque personnel à un niveau acceptable.4 Rendez la prise de risque acceptable et ne punissez pas ! Arnaud Mourot conclut : « Vous pouvez apprendre de vos échecs et recommencer à zéro. Vous apprenez à ne jamais baisser les bras car cela fait partie du voyage. L’échec est la première étape de la réussite. »

6. Faites de chaque employé un vendeur : Créez un esprit d’entreprise dans lequel tout le monde est fier de vendre, et pas seulement le service commercial. Du chef de bureau qui accueille les clients à l’équipe de direction qui donne des interviews, chaque personne doit jouer un rôle clé dans ce processus.

7. Soyez persévérant ! « Les entrepreneurs sont engagés et ne renoncent pas facilement à leurs idées. En plus d’être capables d’impliquer d’autres personnes, ils arrivent à créer un mouvement autour de leurs idées », explique Arnaud Mourot. Ne séparez pas la passion, la créativité et la logique. Travaillez étroitement avec les autres et insufflez-leur votre passion et votre persévérance.

8. Suivez votre instinct à la manière des entrepreneurs. Utilisez votre curiosité et votre intuition pour les marchés, les clients et les tendances comme élan d’innovation.

9. Fournissez des opportunités d’acquisition d’actions et partagez les capitaux propres. Lorsque des personnes détiennent des parts d’une société, quelle que soit leur taille, elles sont bien plus enclines à contribuer à son succès. Elles deviennent davantage des entrepreneurs que de simples employés.

10. Félicitez et récompensez le comportement « intrapreneurial ». Les récompenses et les encouragements mènent à des contributions et une créativité plus importantes au sein de l’entreprise. Si vos employés profitent du succès d’une idée, ils seront beaucoup plus motivés à proposer leurs propres idées.

 

Une culture « d’intrapreneuriat » peut permettre aux sociétés d’innover plus facilement et de rentabiliser davantage leurs activités. En encourageant les employés à être innovants, et en leur donnant des outils, du temps et des ressources, les organisations bénéficieront d’un engagement supérieur et de meilleurs produits et services à vendre. Krauthammer suit le principe d’un entrepreneuriat discipliné en donnant aux personnes la liberté nécessaire pour travailler sur de nouvelles opportunités et de nouveaux défis.

Si vous souhaitez découvrir votre profil entrepreneurial et le type d’environnement de travail qui vous convient le mieux, faites notre test en ligne Etes-vous un grand entrepreneur ?

 

Prof. Dr. Nikolaus Franke: “Intrapreneurship - Konzept und historischer Bezug”, Hernstein International Management Institute, Vienna

Nous sommes impatients d’avoir de vos nouvelles.

Si vous avez la moindre question sur l'un de nos services, nous vous mettrons en relation avec la personne qui pourra vous apporter plus d'informations.

Je souhaite continuer de lire les publications