Leadership et Management July 17, 2019

En quoi le digital nous appelle à revoir notre façon de travailler et apprendre ensemble ?

Ecrit pat  Gilles Baudens et Frédérik Barbieux

Pour embrasser toute la valeur du digital, il est important pour une organisation qu’elle effectue une transformation humaine, à la fois individuelle et collective.

Un enjeu du digital pour toute entreprise est de devenir une organisation apprenante, grâce au développement de trois catégories de pratiques : celles liées à la relation à soi et à autrui, celles permettant de percevoir, représenter, comprendre et partager toute la complexité des systèmes rencontrés, et celles rassemblant les savoir-faire nécessaires pour s’engager collectivement dans des actions créatrices de valeur.

Le bénéfice pour l’entreprise est l’acquisition des savoir-faire pour fonctionner en mode agile de bout en bout (tout au long) de sa chaîne de valeur.

L’ENJEU

Le digital est l’opportunité pour chacun d’accéder de façon globale à l’information. Il permet des échanges massifs d’idées, d’opinions, d’informations et le partage d’expériences.

Force est de constater qu’il s’agit là d’un formidable atout pour promouvoir les offres produits et services au plus grand nombre, et s’adapter en continu pour mieux adresser les marchés. Pour une entreprise donnée, cette masse d’informations disponibles est à capter et exploiter en vue de mieux piloter l’activité.

Alors comment réussir à saisir cette opportunité ?

D’ABORD COLLECTER

Une première démarche vise à mettre en œuvre une veille perpétuelle visant à récolter les informations du parcours client en amont de l’acte de vente, puis leurs commentaires et feedbacks dans les usages des offres proposées par l’entreprise et ses partenaires.

L’entreprise peut aussi scruter la communication de ses fournisseurs et de ses partenaires à la recherche de leviers d’efficacité et d’efficience.

Une troisième mise en valeur de ces informations disponibles, ambitionne de surveiller les initiatives des concurrents existants, et celles de nouveaux entrants potentiels, qui proposeraient des innovations susceptibles de bouleverser les acteurs établis sur son marché.

ENSUITE ACCUEILLIR ET ANALYSER

Cette exploration de l’environnement pourrait amener l’organisation à adopter une posture de réactivité face aux constats et changements qu’elle observe sur son marché. Pour dépasser le stade de la réactivité, une posture d’accueil et d’ouverture doit au contraire permettre à l’entreprise de trouver sa singularité, qui est une source de création de valeur pour son marché et pour elle-même.

 

Cette démarche d’accueil et d’ouverture aux opinions et idées des clients, partenaires, fournisseurs et concurrents, débouche sur une analyse qui intègre réellement la dimension complexe de l’écosystème, en tenant compte de toute sa diversité.

 

Elle demande une capacité collective de se détacher de ses enveloppes culturelles. Chaque acteur de l’organisation est alors invité à remettre en question les pratiques, les croyances et les valeurs, les objectifs et le sens, qui ont conduit l’organisation à son fonctionnement actuel et aux offres qu’elle propose aujourd’hui au marché.  

PUIS SE REINVENTER

Ce détachement par rapport aux pratiques, croyances et valeurs présentes dans l’organisation, va la préparer pour construire son identité future. Celle-ci sera soit basée sur un renforcement de sa singularité, ou elle sera issue d’une transformation progressive ou radicale de tout ou partie de ses offres, ses ressources, ses pratiques, ses objectifs, ses valeurs et ses croyances.

 

Elle est la synthèse entre son passé, son présent, et son futur en émergence. Elle sélectionne les éléments probants entre d’une part sa propre singularité issue de son passé, d’autre part la compréhension objective de la posture et des attentes des acteurs dans son écosystème actuel, et enfin le constat de ce qui émerge par la stimulation de la créativité des collaborateurs susceptibles d’aboutir à des innovations.   

ENFIN PASSER A L’ACTION

Cette synthèse d’offres et de pratiques, de sens et d’objectifs, de valeurs et croyances, est le terreau pour définir le nouveau sens partagé pour l’entreprise, qui concrétise le commencement d’un nouveau chapitre de son histoire, permettant à chaque collaborateur de trouver les conditions à son engagement.

L’étape suivante sera alors de s’organiser pour se mettre en projet collectivement, afin de réaliser ce futur souhaitable pour tous.  

UNE CONDITION : ETRE EN CAPACITE

Afin d’engager l’entreprise dans son chemin de réussite, il est nécessaire de se doter de savoir-faire obtenus par le développement de pratiques individuelles et collectives. Pour chacun et de façon collective, cette capacité d’accueillir les idées et opinions provenant de son écosystème, d’ajuster le sens puis de passer à l’action, demande un véritable travail sur soi et un apprentissage. Ceux-ci s’articulent autour de trois axes.

 

Le premier axe est d’apprendre à mieux percevoir et représenter le système avec lequel nous interagissons, en tenant compte de tous les éléments, de leurs liens et de la diversité qui en résulte. Il est parfois beaucoup plus simple de faire abstraction de certaines données ou de certaines relations, pour faciliter les analyses et les décisions. Pourtant, comprendre et modéliser les systèmes complexes, pour capitaliser la connaissance et la partager, éclaire la pertinence des choix possibles pour une meilleure prise de décision.

 

Le deuxième axe consiste à développer la relation à soi et à autrui afin d’aboutir à des échanges efficaces et efficients. Bien souvent nous adoptons des stratégies d’évitement qui nous empêchent d’aborder les véritables problèmes ou de proposer des idées originales. Une relation développée se traduit par une qualité relationnelle intégrant une intelligence émotionnelle collective au service du dialogue, de la collaboration et de l’équilibre de vie professionnel et personnel.

 

Enfin, le troisième axe de progression est de développer individuellement et collectivement sa capacité de questionner, percevoir et ajuster le sens au cœur d’un environnement incertain et en perpétuel changement. Pour des raisons de recherche d’efficacité, il nous arrive parfois de faire l’impasse sur l’explication du sens lorsque l’on effectue une requête ou une demande. Un sens collectif et partagé est pourtant bien souvent pour chacun d’entre nous, la condition pour rebondir, mobiliser, s’engager et passer à l’action pour participer à un projet d’entreprise que chacun d’entre nous qualifiera de collectif.  

LA VALEUR OBTENUE

Bien que cela passe par une sortie de la zone de confort pour chacun de nous, cet apprentissage apporte une valeur incontestable, permettant à l’organisation toute entière de changer de mode de fonctionnement : passer d’un mode d’exécution de transactions, à un pilotage par l’efficacité et l’efficience de la chaîne de valeur, en mode agile.

 

En savoir plus :

- Deux experts impliqués dans de nombreuses transformations liées au digital se sont associés à Krauthammer pour vous proposer un atelier sur le facteur humain dans la transformation digitale. Plus d’information sur son contenu et la prochaine session ici.

- Lire les articles : les DSI au centre de la transformation digitale et les 3 piliers de la transformation digitale.

 

Nous sommes impatients d’avoir de vos nouvelles.

Si vous avez la moindre question sur l'un de nos services, nous vous mettrons en relation avec la personne qui pourra vous apporter plus d'informations.

Je souhaite continuer de lire les publications