Krauthammer

Comprendre vos styles de management

18.03.2018

Management Styles

Les POUR et CONTRE des différents styles et quand les utiliser au mieux

Par Susanne Barth, Publications Manager   

Travailler avec de très bons managers fait toute la différence. Mais d’où vient donc cette excellence ? De leur capacité à adopter un style de management adapté aux besoins spécifiques de l’organisation ou de l’équipe. Au lieu d’opter pour une approche universelle, les meilleurs managers sont donc en mesure d’utiliser différents styles en fonction des défis du moment. 

Avez-vous conscience de vos styles et de leurs avantages et inconvénients ? Passons en revue les styles de management les plus répandus et voyons quand ils sont les plus efficaces et quand il vaut mieux choisir une approche différente.

Style « coaching » :

En tant que manager « coach », vous investissez beaucoup d’énergie dans le renforcement des compétences et connaissances des membres de votre équipe. Votre objectif est leur développement à long terme. 

POUR

CONTRE

  • Vous encouragez vos collaborateurs à développer leurs qualités et à améliorer leurs performances
  • Un coaching régulier et continu est chronophage
  • Vous optimisez l’engagement en mettant l’accent sur les qualités et en offrant des perspectives de croissance
  • Vos collaborateurs dépendent trop de votre feedback
  • En consacrant votre temps aux membres de votre équipe, vous y gagnez leur loyauté
  • Si le coaching n’est pas votre point fort, vos collaborateurs ne passeront pas au niveau supérieur

C’est efficace quand :

  • Votre équipe doit développer certaines compétences
  • Vos collaborateurs cherchent des perspectives de croissance pour optimiser leur réussite
  • Vous voulez conserver des talents pendant trois années au moins 

C’est inefficace quand :

  • Votre entreprise traverse une crise
  • Vous manquez d’expertise face au profil professionnel du collaborateur coaché
  • L’écart de performance de votre collaborateur est trop important (le coaching ne l’aide pas à satisfaire vos attentes)

Style participatif :

Vous voulez encourager l’engagement et le consensus en impliquant votre équipe dans un important processus décisionnel. Vous demandez des feedbacks, suggestions et recommandations.

POUR

CONTRE

  • Moins de supervision de votre côté
  • La prise de décision est lente puisque vous recherchez le consensus
  • Vous renforcez le sens des responsabilités chez vos collaborateurs, qui cherchent à se dépasser
  • Les membres de votre équipe n’ont peut-être pas l’expertise nécessaire pour vous offrir une contribution de haute qualité
  • En tenant compte de plus de points de vue, la qualité de la prise de décision s’améliore
  • Vous risquez la fuite d’informations confidentielles

C’est efficace quand :

  • Vous avez besoin de l’adhésion de votre équipe pour un objectif, un plan ou une décision
  • Vous avez besoin d’idées nouvelles ou d’un environnement neuf exigeant un brainstorming
  • Votre environnement de travail est stable et de confiance

C’est inefficace quand :

  • Vous êtes confronté à une crise d’entreprise et le temps manque
  • Il existe un manque de compétences
  • Les membres de l’équipe n’ont pas toutes les informations dont ils ont besoin

Style transactionnel :

Vous incitez vos collaborateurs à devenir productifs au moyen de récompenses et de sanctions. Vous fixez des objectifs atteignables. Les employés savent ce que l’entreprise attend d’eux et savent qu’ils seront récompensés pour les objectifs atteints et les tâches menées à bien (augmentation de salaire, bonus ou promotion). S’ils n’y parviennent pas, vous pourriez même avoir recours à la rétrogradation. 

POUR

CONTRE

  • Vous avez une structure claire avec des attentes et des rôles définis
  • Vous vous focalisez essentiellement sur les tâches et faites appel au pouvoir disciplinaire
  • Cela motive les employés à atteindre leurs objectifs
  • Vous devez beaucoup planifier et contrôler
  • Vous maintenez le navire à flot – les opérations tournent et sont préservées
  • Vos collaborateurs ont le sentiment qu’ils sont uniquement payés pour faire leur travail

C’est efficace quand :

  • La rapidité d’exécution constitue l’élément le plus important
  • Vous effectuez surtout du travail de routine avec des résultats finaux quantifiables
  • Les employés recherchent des incitations financières

C’est inefficace quand :

  • Vous cherchez à changer l’avenir
  • Les employés s’occupent de leur propre motivation et nécessitent une approche plus indépendante
  • Vous voulez aller au-delà d’une relation d’entreprise

Style transformationnel :

Vous inspirez vos collaborateurs à effectuer de l’excellent travail par la force de votre personnalité et en leur donnant l’exemple. Vous avez un état d’esprit de développement et encouragez la créativité et les nouvelles idées.

POUR

CONTRE

  • Vous développez une vision future qui vous incite à améliorer les choses
  • Vous avez du mal avec le peaufinage des détails (il vous faut un soutien à ce niveau)
  • Vous inspirez vos collaborateurs à privilégier la créativité et l’originalité
  • Vous pouvez être aveugle à la réalité, puisque vous dépendez trop de la passion et de l’émotion
  • Vous mettez l’accent sur la consolidation d’équipe, la motivation et la collaboration, et vous montrez l’exemple
  • Vous manquez (parfois) de compétences managériales sur le plan pratique

C’est efficace quand :

  • Une nouvelle vision est nécessaire
  • Vous devez encourager le changement et l’innovation
  • Vous devez bénéficier du soutien général pour relever un défi

C’est inefficace quand :

  • Vous poursuivez des idées n’ayant que peu ou pas d’intérêt
  • La réalité apparaît floue à l’arrière-plan
  • Ce n’est pas utilisé pour le bien commun

Style agile :

En tant que leader agile, vous vous affranchissez des frontières hiérarchiques et fonctionnelles. Vous créez des projets autour d’individus motivés et vous leur offrez l’environnement et le soutien nécessaires, confiant dans leur capacité à mener le travail à bien.

POUR

CONTRE

  • Vous cherchez l’amélioration continue – rien n’est immuable
  • Les membres de votre équipe doivent être hautement qualifiés
 
  • Vous présentez une approche axée sur le client
  • L’entreprise n’est pas encore prête pour une approche uniforme
  • Vous encouragez la proactivité et l’interaction des parties prenantes
  • Des routines et procédés qui se déroulaient sans heurt pourraient s’arrêter

C’est efficace quand :

  • Vous gérez des projets complexes avec une faible prévisibilité
  • Vous présentez un environnement ou des projets dynamiques, dans le cadre desquels un changement est attendu
  • Vous cherchez une amélioration de la productivité et de la focalisation sur le client

C’est inefficace quand : 

  • La culture et la mentalité ne se prêtent pas à une approche agile
  • Le niveau de maturité des employés n’est pas suffisamment élevé pour des équipes auto-organisées
  • Vous travaillez avec des frontières physiques et temporelles

Style directif :

Vous fixez des règles et objectifs clairs et veillez à ce que vos attentes et instructions soient bien comprises et suivies. Le style de management directif est l’un des plus anciens.

POUR

CONTRE

  • Certains travaux doivent être réalisés rapidement - ne sont acceptés ni les «si», ni les «mais», ni les excuses
  • Vous entravez la créativité, l’innovation et les nouvelles idées
  • Style recommandé pour les collaborateurs juniors qui doivent encore maîtriser les bases et apprécient une «explication pratique» claire de ce que l’on attend d’eux avant de pouvoir devenir plus indépendants et autonomes
  • Ce style peut se retourner contre vous s’il est imposé à des employés hautement qualifiés et expérimentés avec une réelle volonté d’indépendance
  • Des instructions claires aident les éléments les moins performants à gérer leurs tâches (ou à finalement partir)
  • Risque de donner aux collaborateurs un sentiment d’insécurité et de sous-évaluation

C’est efficace quand :

  • Les membres de l’équipe préfèrent ce style parce qu’il leur donne une idée claire de ce qu’on attend d’eux – tout le monde ne veut pas devenir PDG
  • Vous êtes en situation d’urgence ou en période de crise
  • Vous devez faire face à un collaborateur problématique et toutes les autres tentatives ont échoué

C’est inefficace quand :

  • Une résolution de problèmes créative est nécessaire
  • Des tâches complexes nécessitent une prise de responsabilité
  • Vous attendez engagement et motivation de vos collaborateurs

S’il n’y a pas de bonne ou mauvaise façon de gérer des collaborateurs, il est important de pouvoir identifier quels styles se prêtent le mieux aux différents types de scénarios et de pouvoir les combiner en fonction de vos besoins spécifiques. 

Quels sont donc vos styles de management ? Quelle combinaison utilisez-vous et quelles expériences en avez-vous déjà retirées ?

 

Management styles. Pyschology Today, 2017 

 

Lire plus d'articles ...

Nous sommes impatients d’avoir de vos nouvelles.

Si vous avez la moindre question sur l'un de nos services, nous vous mettrons en relation avec la personne qui pourra vous apporter plus d'informations.